CHOSEN de LOÏCYA.

CHOSEN de LOÏCYA.

CHOSEN de LOÏCYA.


NOM DU PATIENT : Loïcya
NUMÉRO DE CHAMBRE : 054
ÉTAGE : HÉMATOLOGIE
STATUT : GUÉRI


CHOSEN de LOÏCYA.

« 2045 : la loi de possession « Tous les hommes âgés de 16 à 56 ans devront choisir une épouse pour le restant de leurs jours, celle-ci devant se soumettre à son règlement, le plus strict soit-il. Un simple tatouage sera affiché sur les deux partenaires suite au choix de l'homme, devant symboliser la façon dont l'élue a été choisie. Elle n'aura aucun divorce ni rupture, son nouveau partenaire sera désormais son âme-s½ur. Il sera la personne avec laquelle elle passera le reste de sa vie, jusqu'au jour où elle mourra. »

J'étais ce genre de fille forte qu'on regarde bizarrement parce qu'elle ne fonctionne pas comme les autres, parce qu'elle est différente. Cette fille qui ne croit plus en l'amour. Une rebelle. Un danger pour le gouvernement tenant les ficelles de la société. Je me bats pour ce que je crois être bien, à faire disparaître cette loi purement stupide et injuste. Je me bats seule, personne n'est avec moi, personne n'est d'accord avec moi. Enfin... c'est ce que je pensais. »


CHOSEN de LOÏCYA.

CHOSEN de LOÏCYA.

L'histoire, sa construction.

Je tiens à préciser tout d'abord qu'il s'agit ici d'une traduction dont je n'ai pas lu la version originale.
L'histoire en elle-même est très prenante. Dans une société où les hommes ont les pleins pouvoirs, ils peuvent s'attribuer et soumettre la femme qu'ils veulent pour toujours. L'idée d'une femme devant faire tout ce que lui dit son cinglé de mari aurait tout de même pu aller plus loin que ce qui est abordé ici. Cette soumission aurait pu être exploité pour l'esclavagisme, la criminalité ou toute autre chose que les méchants adore avec un moyen de pression, mais je trouve quand même que c'est un bon concept, dépeignant un système dans lequel dire ce que l'on pense et faire ce que l'on croit juste est plus qu'une preuve de courage, c'est héroïque.
L'histoire tourne donc plutôt autour de ceci : quand on n'a aucun pouvoir, aucune influence, aucun allié, et que l'on est un rebut de la société, comment faire changer les choses ?

La trame dramatique monte donc crescendo vers les problèmes, les péripéties, et les personnages ne cessent de rencontrer de nouveaux obstacles toujours plus infranchissables malgré les solutions qu'ils tentent d'élaborer et ça donne une bonne dynamique à l'histoire. Néanmoins, un peu de diversité dans les actions aurait été un plus, car pas mal de fois, le schéma répété est comme suit : il y a un problème / les personnages se rendent au gouvernement pour râler / le gouvernement les refoule ou les puni / les personnages rentrent chez eux. Les obstacles auraient pu se présenter sous différentes autres formes comme des hommes de main, un agent double ou quelqu'un faisant chanter la s½ur de Jo. Les solutions aussi ont des super bonnes pistes et pourtant peu exploitées ; cette idée de rassembler les foules pour organiser une révolution dans l'ombre, ça aurait pu créer beaucoup de choses.

J'ai aussi un petit problème de cohérence avec cette histoire. Je trouve les personnages très oisifs, ils sortent boire plein de verres, faire des bowlings et des cinémas, et jamais on ne parle d'étude ou de travail. Si ces conditions de vie font partie de l'univers de la fiction, il aurait été pertinent de mieux installer ça. Quelque part, ça rend la lecture très centrée sur cette loi qui oblige les femmes à vivre ainsi et ça nous obnubile tellement on ne parle pas d'autre chose.

Par ailleurs l'histoire fait souvent ce que j'appellerai « des sautes émotionnelles ». Il se passe quelque chose de très angoissant ou triste pour les personnages, mais s'ensuit une bonne tranche de rigolade en se promenant tranquillement. Si le but pour un personnage est de distraire l'autre, d'accord, mais il est bien de le préciser dans la narration pour atténuer cette impression de passer « du coq à l'âne » en ajoutant que Jo était soulagée de sa peine ou de ses angoisses grâce aux bêtises d'Harry, qu'il essayait tant bien que mal de la dérider et de lui faire pense à autre chose ; ou quelque chose du genre.

Les personnages.

Joséphine, personnage principal et elle le vaut bien. Affirmant son caractère et pourtant aux prises avec ses peurs. Forte mais pleine de failles. Battante, mais capitule quand elle manque de solution. C'est un personnage très complet, qui manque néanmoins d'un peu de caractérisation du fait qu'on ne connaît pas trop son univers, ni ce qu'elle aime (à part anéantir la loi ça c'est très clair).

Harry est le personnage bienveillant de l'histoire. Malgré l'espèce de mystère qu'il essai d'installer autour de lui, il sert à mon sens de side-kick à qui on peut difficilement en vouloir pour ses erreurs. Les révélations sur son passé sont moins fortes que la tension qui a été installé et c'est dommage, mais ce personnage fonctionne très bien pour amener les conflits et les résoudre.

Les personnages secondaires sont présents juste ce qu'il faut pour faire une histoire complète, sans être trop caractérisés et faire de l'ombre aux personnages principaux. Leurs interventions dans l'histoire restent légères et rares, ça rend la lecture dynamique mais pas compliquée.


L'écriture, la mise en page et l'habillage.

Je ne peux pas juger la traduction en elle-même, n'ayant pas lu la version originale, mais je pense que parfois cela aurait mérité un peu plus de temps. Par exemple au lieu d'écrire « j'ai brûlé ma main » (ce qui est très autodestructeur) ça serait plus correct de dire : je me suis brulé la main. Dans l'expression « What this shit ?», même si on comprend bien la traduction littérale, on utilise plus naturellement « C'est quoi ce bordel ? » et non « C'est quoi cette merde ? ». Ce ne sont que deux exemples, mais plein de petites choses reviennent comme ça qui auraient eu besoin de plus d'interprétation.

Ensuite, il y a souvent des maladresses dans la syntaxe. « Peut-être que c'était le mieux pour moi de lui dire, mais maintenant je me sentais comme si je n'aurais pas dû. » Ceci illustre le mieux ce que je souhaite souligner. On comprend ce qu'il se passe, ce que le personnage ressent est clair, mais ce n'est pas exactement un français très fluide. Si c'est dût à la traduction, il faudrait transformer un peu plus la phrase pour rendre la lecture plus simple. Par exemple : Il fallait que je lui dise, je lui devais la vérité, mais malgré ça, je culpabilise.
« Il n'y a qu'une seule personne à me rendre dans cet état » = Il n'y a qu'une seule personne capable de me mettre dans cet état.
« J'étais seulement presque endormie.. » = Je m'endormais à peine (vive la simplicité).
« ...je tombai finalement dans un demi-sommeil lourd... » soit on dort d'un sommeil profond, soit d'un sommeil léger, mais pas les deux...

En dehors de ça, je trouve dommage le choix de mettre les verbes de parole en gras et non le dialogue, ils prennent le pas sur les répliques des personnages.
Il y a aussi quelques fautes d'inattentions ou fautes de frappe, mais rien de bien méchant, et les phrases sont impeccable de ce côté là.

Concernant les dialogues, ils seraient vraiment à retravailler. Globalement, les personnages donnent l'impression de tourner en rond et parfois, leurs interactions sont maladroites. Outre le fait que leurs dialogues installent la complicité qu'il faut, les blagues sont parfois trop longues et les dialogues dans lesquels ils se provoquent se mordent vite la queue. Et en dehors du fait qu'ils apportent l'information que, oui, Joséphine est une curieuse de niveau harceleuse, le reste du temps ils sont moins pertinents. Quand les mêmes personnages répètent la même chose durant trois échanges différents, c'est ennuyant. Au bout du premier, on a compris que Joséphine veut soutirer des informations à n'importe quel prix et qu'Harry est buté. Par ailleurs, quand les personnages font des références ou des blagues étrangères, il vaut mieux préciser ou expliquer (ce qui est fait la plupart du temps). Personnellement, ça m'a sorti totalement de la lecture pendant tout un passage ne connaissant pas « Nos étoiles contraires » je ne comprenais pas ce que se disait les personnages. Mais Loïcya, tu as très bien rattrapé le second point en piochant des blagues de ton répertoire !
Évidemment, le problème se pose moins dans les derniers chapitres car le climax fait en sorte que les dialogues ne tournent plus qu'autour des obstacles.

Pour la clarté de la mise en page, c'est mieux de justifier tous les textes. Certains chapitres le sont, d'autres pas, ce n'est pas très harmonieux.
Sinon la mise en page du texte en lui-même est assez surprenante, il est très aéré, beaucoup trop à mon sens, comme par exemple :

« - Alors...


Il souffla.


- Nous allons au parc.
- Encore ?


Il acquiesça.


- Encore. »

Je trouve qu'il y a là de quoi perdre le fil de la lecture avec trop de retour à la ligne, si la narration ne comporte qu'une ligne, elle n'est peut-être pas si indispensable que ça et ça peut encourager un lecteur à accélérer en ne lisant que les dialogues. C'est dommage pour ce qu'apporte le reste du texte. Ceci ne perd donc en rien de l'ampleur de ce qui est raconté et se présente de façon plus fluide :

- Alors...
- Nous allons au parc, dit Harry en soufflant.
- Encore ?
- Encore, acquiesça-t-il.

Dans un autre registre, je n'aime pas le concept (qui a été abandonné à la moitié de la fiction mais qui est bien vite revenu) de poster à partir de tant de kiffs ou commentaires. Même si on aime un retour par rapport à ce que l'on produit, je trouve que c'est du chantage.

Le meilleur pour la fin : l'habillage. Il est magnifique ! Ça sent le boulot, il est d'une rare bonne qualité et il est très harmonieux alors que les mélanges sur une même image auraient pu mal tourner. Ça illustre bien graphiquement la complexité de la vie des personnages, et ça fonctionne très bien avec la colonne qui vient affirmer la séparation entre les deux personnages, avec leur univers qui leur est propre, le fait qu'ils soient si différents, et, au début, absolument jamais d'accord. De plus, visuellement c'est juste tellement beau que si ça ne raconterait rien ça ne serait pas grave.

Loïcya, je sais que cette fiction à une suite et j'espère que mes prescriptions t'apporteront quelque chose. Malgré les défauts soulevés, qui ne sont pour la plupart pas de ton fait, j'ai beaucoup apprécié cette fiction, son univers contraint et ses personnages attachants bien que parfois « tête à claques »... Toutes mes félicitations pour cette guérison !
CHOSEN de LOÏCYA.

Tags : C. - Chosen. - Hématologie. - Guéri. - Diagnostic rendu. - Lou. - ECG normal. - Pathomimie.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.250.227) if someone makes a complaint.

Comments :

  • ChosenFr

    30/09/2015

    merci pour le travail effectué pour ce diagnostic c'est vraiment impressionnant. Je sais qu'il y a des phrases maladroites et quand je relis tout ça j'ai juste envie de me mordre les doigts, parce que ça fait juste débile. Je trouve aussi que les personnages sont un peu gnangnan ou fleur bleue, j'aurais aimé que cette fiction soit plus basée sur leur monde, etc, mais bon ça je n'y peux rien :)
    merci pour les remarques, les erreurs et les compliments, je verrais si j'ai le temps de modifier certaines choses :)

  • ChosenFr

    24/08/2015

    bonjour ! je sais que ça fait un bout de temps que la fiction est terminée mais j'aimerais changer l'image de l'article :) voilà le lien : http://auto.img.v4.skyrock.net/6897/91536897/pics/3225473033_2_171_IzRVKFuM.png bonne soirée !

  • ChosenFr

    08/03/2015

    bonjour !! Je viens vous prévenir que le 54 ème chapitre à été posté avec l'épilogue, et donc la traduction est terminée ! merci beaucoup ! je viendrai me ré-inscrire pour le tome II de chosen :)

  • ChosenFr

    24/02/2015

    bonjour ! le chapitre 53 est en ligne ! :)

  • ChosenFr

    21/02/2015

    coucou ! je viens prévenir que le chapitre 52 est en ligne ! merci pour le changement et bisou !

  • ChosenFr

    17/02/2015

    encore une fois j'ai un peu zapper de prévenir les répertoires, mais bref, il y a maintenant 51 chapitres en ligne ! merci !

  • ChosenFr

    26/01/2015

    wow je ne pensais pas que ça faisait si longtemps que je n'étais pas venue prévenir les répertoires ! Me voilà avec 47 chapitres :) je suis désolée on dirait que ça m'est sorti de la tête !

  • ChosenFr

    20/01/2015

    chapitre 43 en ligne ! :)

  • ChosenFr

    03/01/2015

    coucou ma belle bonne année ! je t'annonce l'arrivée du chapitre 41 & 42 ! :)

  • ChosenFr

    22/12/2014

    la vue me plait énormément merci ! :) je mets un lien de ce pas !

Report abuse