LETTERS OF YOU de BUBVLLE.

LETTERS OF YOU de BUBVLLE.
LETTERS OF YOU de BUBVLLE.
LETTERS OF YOU de BUBVLLE.
LETTERS OF YOU de BUBVLLE.

NOM DU PATIENT : BUBVLLE
NUMÉRO DE CHAMBRE : 034
ÉTAGE : RADIOLOGIE
STATUT : GUÉRI

LETTERS OF YOU de BUBVLLE.


« On dit que l'amour naît de discussions jusqu'à tard le soir,
le nôtre a débuté grâce à une lettre égarée. »

LETTERS OF YOU de BUBVLLE.
LETTERS OF YOU de BUBVLLE.

Me revoici pour une nouvelle critique ! L'Hôpital reprend petit à petit du service après quelques dures semaines. Ce n'est pas dans mes habitudes, mais j'avais visité par curiosité le blog de Bubvlle. J'ai commencé à lire la première lettre. Puis la troisième... et puis j'ai dévoré l'épilogue. Voici donc ce que j'en ai pensé :


L'habillage est tout simplement splendide et est en accord avec la fiction. On est happé par la présence des lettres, et les projets épistolaires sont si rares sur la plateforme qu'on ne peut qu'être interloqués et satisfaire notre curiosité. J'ai eu peu peur, quand j'ai vu les gifs tirés du film Cher John, que l'histoire soit un peu un remake de l'histoire de Nicholas Sparks. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas.
Les chapitres sont eux aussi bien présentés. Je n'aurais probablement pas choisi cette police manuscrite pour illustrer les chapitres, mais cela reste personnel. Les articles sont bien aérés, sans trop de blocs trop décourageants, et ils sont surtout justifiés.


Passons maintenant à l'orthographe. Ouille. C'est là où il y a un peu plus de problème. J'ai remarqué au fil de ma lecture quelques nombreuses fautes de conjugaison.

Tout d'abord, les participes passés. Tu mets parfois des -s ou bien des -t quand il ne faut pas. Le seul conseil que je peux te donner, c'est d'accorder tes participes passés au féminin (« j'ai suiviE » et pas « suivise » ou bien « suivite »). Attention aussi de bien accorder au féminin, justement !

J'ai aussi constaté que tu as un peu du mal entre l'imparfait et le passé simple. Je l'ai surtout remarqué quand les plus grandes lettres et surtout dans l'épilogue. Le passé simple est utilisé pour les petites actions, contrairement à l'imparfait qui est employé surtout pour les

Dans les dialogues, ne SURTOUT pas mettre un point à la fin de ta phrase avant une indication. On a écrit un article là-dessus dans l'annexe (http://hr-annexe.skyrock.mobi/3253156872-CONSEILS-septembre.html). N'hésite pas à y jeter un ½il pour plus de renseignements ! (Lou envoie du pâté ahah)

Le style tangue un peu parfois, surtout dans les plus longues lettres mais particulièrement dans l'épilogue. Je pense qu'avec une petite relecture pour déjà corriger les fautes et bien conjuguer les verbes (passé simple !) permettra de rendre la plume plus fluide et agréable. Néanmoins, comme je vais le dire plus bas, cela ne veut pas du tout dire que je n'ai pas apprécié ce que j'ai lu ! Il faut juste retravailler un peu parfois ses textes.


Enfin, le plus intéressant ! L'histoire. J'ai tout simplement adoré. Comme je l'ai dit plus haut, je n'ai lu que deux-trois projets épistolaires sur Skyrock. J'en ai à peine lu plus en version papier. J'ai donc bien évidemment dû rassasier ma curiosité lorsque j'ai découvert cette histoire et, oups, j'ai fini par me rendre compte que j'avais tout dévoré en moins de deux heures.
L'histoire commence par un malentendu. Je dois avouer que j'ai beaucoup aimé cette simplicité et surtout cette complicité qui les lie. On voit bien qu'ils sont gênés, mais en même temps qu'écrire leur permet d'être un peu plus ouverts. Bon, sur le coup, j'ai trouvé tout de même un peu culotté que notre chère protagoniste ouvre le courrier de quelqu'un d'autre (à moins que ça ne soit une facture ou autre, je ne me suis jamais permis d'ouvrir le courrier qui ne m'était pas adressé...).

Un autre petit détail qui m'a chiffonné, c'est le fait que Justin n'en parle pas à sa petite amie. Direct, ça fait louche. On peut comprendre que la petite amie pète un plomb (bon, mais je suis d'accord que c'est une vrai pé... de l'avoir remplacée le soir même !). Dès qu'on apprend qu'il est en couple et qu'il cache les lettres, pire encore ! qu'il les écrit à son travail et qu'il les laisse chez sa mère, ça sent le roussi. Et on devine bien vite que nos deux tourtereaux vont finir ensemble. Il est vrai que la fin est finalement ouverte, peut-être vont-ils divorcer ou bien ne rester ensemble que quelques jours/semaines/mois/années. Mais on sent bien, dès que Justin mentionne « ça sera notre secret », qu'il va y avoir de la guimauve.

J'ai tout de même bien aimé les quelques rebondissements que tu as placés au fil des lettres. Malgré tout, une histoire s'est construire, on sent bien que tu y as réfléchi et ça fait plaisir. Tu n'as pas pris ton projet à la légère, au contraire. On sent un réel travail derrière. La méfiance de Katana revient à plusieurs reprises, et finalement c'est assez cohérent avec le portrait dressé dans les premières lettres. J'ai aussi bien aimé le fait que le harcèlement à son travail ne soit pas directement mentionné mais qu'on craint tout de même pour elle. Une bonne idée qui permet de tenir en haleine tes lecteurs.

Finalement, je me suis rendue compte plus tard (comme je lisais l'histoire sur la version mobile, je n'ai eu l'occasion de découvrir les photos disponibles que quelques jours après ma lecture) que c'était une fanfiction avec Justin Bieber. J'avoue, je ne suis pas une grande fan de ce chanteur, et cela m'aurait peut-être un peu réputé sur le coup. Mais étant donné que c'est une romance épistolaire et que la manière dont tu dépeins tes protagonistes est totalement indépendante de l'image que Bieber renvoie dans les médias, cela ne m'a aucunement dérangé. Je dois même t'avouer que tu pourrais très bien classer cette histoire dans « fiction originale ».


Enfin, je ne vous conseille qu'une chose : de lire Letters of you. Ne faites pas trop attention aux fautes d'orthographe, puisque l'histoire en vaut finalement la peine. Ça se lit vite et ça permet de bien passer le temps !
LETTERS OF YOU de BUBVLLE.

Tags : L. - Letters of you. - Guéri. - Radiologie. - Diagnostic rendu. - Sunrise. - Tachycardie. - Pathomimie.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.250.227) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Lettersofyou

    02/07/2016

    Bonjour,

    Je viens pour le commentaire laissé hier. J'ai vérifié mon article, tout est en ordre.

    Bonne continuation, bon courage à vous pour gérer cet hopital !
    Et Bonne vacances. xx

  • Lettersofyou

    16/03/2016

    Bonjour.

    J'ai bien pris note de ton diagnostique très pointu. Pour ce qui est de l'orthographe, j'ai bien pris conscience que c'était important. Je vais donc me corriger tout d'abord toute seule puis engagé une correctrice si jamais je ne suis pas sûre. C'est vrai que je connais mes règles de conjugaison mais les appliqués reste plus compliqué pour moi.

    Cependant, je suis contente que les fautes d'orthographe ne t'ai pas stoppé dans ta lecture. L'histoire a été écrite il y a un petit moment avant d'être postée sur Skyrock et je suis très fière aujourd'hui de la présenter aux lecteurs.
    Je suis encore une fois très contente de voir que l'on apprécie une histoire comme celle-ci et je suis d'avantages fière quand je vois des avis comme ceux-ci.

    Je te remercie d'avoir pris le temps de lire ma fiction et d'en avoir posté le diagnostique.
    C'est un très beau blog que vous tenez alors je suis très fière d'en faire partie.
    Encore merci,
    Bonne continuation à toute l'équipe médical ainsi qu'à cet hôpital.

    Lettersofyou.

Report abuse