MIROIR BRISÉ de ALIENASSE

MIROIR BRISÉ de ALIENASSE

MIROIR BRISÉ de ALIENASSE


NOM DU PATIENT : ALIENASSE
NUMÉRO DE CHAMBRE : 020
ÉTAGE : PSYCHIATRIE
STATUT : MALADE

MIROIR BRISÉ de ALIENASSE


« Quelqu'un, quelque part, on ne sait trop où, on ne sait trop quand. Une absence de tout et une abondance de rien, une recherche d'équilibre dans la folie, une aliénation collective pour taire les égarements de chacun.
Quelqu'un, quelque part, on ne sait trop où, on ne sait trop quand — et au milieu, un miroir. Mensonge ou réalité ? »

MIROIR BRISÉ de ALIENASSE

MIROIR BRISÉ de ALIENASSE


Le temps passe différemment chez Alienasse mais après 10 ans là-bas – soit quelques mois ici – je suis de retour pour vous encourager, vous rassurer sur ces 50 pages qui font peur.

Tout d'abord ce blog est remarquablement beau ! L'habillage est très personnel, d'une incroyable bonne qualité et ça sent le boulot : que du plaisir. Chaque page commence par une illustration qui nous met dans l'ambiance, nous rappelle une part de l'univers et c'est beaucoup de recherches. Je ne sais pas si les compositions viennent de toi, si c'est le cas félicitations, c'est original, magnifique et efficace. Si ce n'est pas le cas, alors c'est très bien trouvé, les choix sont pertinents.

L'histoire dans les grandes lignes ? C'est drôle, excentrique, déconcertant, étrange et étonnamment fantaisiste. La narration est très très très bien rythmée par des chapitres longs, des chapitres moyens, des court, et des très court. Aucune crainte donc : on ne vous assomme pas.
Autre point très important dans l'organisation – on ne va pas se mentir quand même – cette histoire est méga longue et tortueuse, mais entre chaque chapitre un récapitulatif vous est gracieusement donné. Vous avez fait une pause de trois mois dans la lecture ? Pas grave, on vous remet dans le bain. Vous n'avez rien compris au délire de l'auteur ? Elle s'en doute et le résumé vous remettra les pendules à l'heure. Tout ça pour vous dire : accrochez vous, l'histoire en vaut vraiment la peine.

On va s'y plonger un peu plus en détails d'ailleurs. Un ensemble très onirique, des propos métaphoriques et des comparaisons très imagées : il ne faut pas chercher à séparer ce qui est sincère de ce qui relève de la folie, l'objectif est de se laisser porter et de prendre ça comme une expérience. Moi j'ai totalement adhéré à ce monde loufoque avec ses propres règles et avec sa population faite de tout et n'importe quoi. Les descriptions des scènes nous transportent dans un monde totalement poétique : « [Les ombres] qui s'avancent plus le soleil se recule, salissent les paysages, peuplent les cauchemars des petits et dorment sous votre lit... » ceci, ainsi que les « secousse muette », remplissent de bonheur la lecture.
Pour ce qui est du monde réel, il est lui aussi passionnant à sa manière. On meure d'envie de tout savoir : d'où vient Keith ? A quoi devait ressembler sa famille ? Son amitié avec Jeff...on en veut plus.

Ces personnages donc... Les découvrir et les cerner prend du temps ; heureusement que l'histoire accroche sinon ça aurait été un vrai défaut...mais en l'occurrence, ça fait partie de l'expérience. Ce que l'on sait tout de suite c'est que Keith, on va bien l'aimer et Alienore...pas vraiment. Comme tout espèce de guide spirituel, elle a cette capacité à avoir toujours raison ou a disparaître au pire moment qui agace fortement. Alors qu'on a tellement de sympathie pour le typique rêveur qui s'évade tant de la réalité lourde à porter qu'on se demande si son monde d'adoption est d'une réalité psychologiquement gravissime ou si l'on est en pleine science-fiction. Jeff est le personnage ordinaire qui contre-balance l'originalité exacerbée de Keith et qui rend cette amitié touchante au possible. Et ce que l'on sait de cette amitié est donné au goutte à goutte, entouré de mystère...et je veux savoir absolument c'est quoi le mystèèèèèreuhhhhh !
Après cet égarement, je reprends... Les amateurs de l'absurde et de l'univers d'Alice au pays des merveilles l'auront bien compris, l'ambiance de cette histoire est faite pour vous. J'ai particulièrement apprécié ce passage de fête interminable sur Horizona qui nous fait vraiment tourner la tête ; j'y ai vu les couleurs dans les descriptions et entendu le brouhaha dans les mots. Et c'est peut être le moment où j'ai trouvé Keith entreprenant, semblant sûr de lui, semblant exister pour de vrai. C'est comme si ce jour là il avait trouvé sa place par rapport à son caractère et sa personnalité.

La mise en page est très bien gérée, elle est complémentaire de l'histoire, elle appui le caractère bien rangé de chez Jeff ou l'aspect bizarre de certains événements. Encore une fois, ce travail bien fait donne un grand plaisir de lire. Les instants plus poétiques ou plus saugrenus sont bien exprimés par des particularités de typo ou de « texte-montage ». Mais au niveau de l'alignement « moche fait exprès », je dirais qu'il faut un parti pris plus
assuré que ça
pour une mise en page
plus déconstruite,
qui aide à l'immersion dans la bizarrerie.
Tu vois ce que je veux dire ?
Parce qu'en dehors de ça il y a vraiment de bonnes idées qui nous plongent complètement dans l'univers et je pense notamment au texte modifié dans une image pour illustrer un bug. J'ai eu l'impression de l'entendre en lisant.

Pour pinailler un petit peu, je dirai que le passage qui m'a dérangé au point de me sortir de l'histoire, c'est celui au chapitre 10 où les dialogues sont écrits de façon familière et qui n'est pas nécessaire quand on caractérise bien le personnage qui a la parole. « Les uns sont extrêmes et dangereux, mais ils n'sont que les proies de la Peur » « ...voulu qu'tu quittes... »
Pour la perfection de la relecture, des corrections et de la maîtrise de l'écriture sur ce blog, je préciserais qu'il n'y a qu'une seule coquille – et une faute de frappe qui plus est. « Elle se mit à quatre pattes et rampa jusqu'à la bordure du lit, qu'elle escala pour le rejoindre sur la couette. » page 46

Bref, je ne cache pas que l'esthétique de ce blog fait beaucoup pour mon adoration envers ses pages. J'ai été aussi transportée dans une tornade de remise en question, de réel ou pas réel, d'hypothèses à la noix qui ne sont peut être pas ça et finalement on en sait rien. Personnellement j'aime beaucoup ce genre de sensation dans les œuvres.
L'histoire étant ce quelle est, je n'ai pas vraiment de conseil pour la suite. Il est dur de savoir si l'on croise un défaut ou si ça fait parti du but recherché, mais le tout étant bien géré par l'auteur, faisons confiance et lisons !

Critique réalisée sur 15 chapitres

MIROIR BRISÉ de ALIENASSE

Tags : M. - Miroir brisé. - Psychiatrie. - Malade. - Diagnostic rendu. - Tachycardie. - Lou.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.103.239) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Oneirataxia

    14/07/2018 at 2:10 AM

    Eh bien eh bien, c'est encore moi, on multiplie les updates ! Le chapitre 20 est dans les bacs ! Bonne journée/soirée/éternité ★

  • Oneirataxia

    10/07/2018 at 7:31 PM

    Hey, le (minuscule) chapitre 19 est dans les bacs ! Bonne soirée ! ★

  • Oneirataxia

    08/07/2018 at 4:46 AM

    Helloooo ! Après bien 7 mois sans mise à jour concrète, Miroir Brisé est de retour avec 3 chapitres, le 16, le 17 et le 18 (bon ok, 2 d'entre eux sont courts MAIS les suivants sont +++ longs et bien entamés donc PARDON OK #non) ! Je conseillerai aux lecteurs de relire la fin du chapitre 15 avant d'attaquer le 16, comme ça se suit, pour pas arriver en mode "wuuut que se passe-t-il encore". Sur ce, la bonne journée à toi (((vu l'heure où je poste ça c'est plutôt bonne nuit mais bon))) ★

  • Oneirataxia

    06/05/2018

    OOoOOOOoOOOoOOoOOOoOOoOOOOOOoOOOOoOOH (oui bonsoir) TROP COOL TOUT ÇA CHUIS TROP CONTENTE, T’AS FAIT DU BON BOULOT ! ! ! Ta critique va droit au but, elle me rassure (je dois avouer que j’en avais bien besoin) et tes remarques sont tout à fait fondées, pertinentes et intelligentes. Chuis à 200% contente que ça t’ait plu et surtout que t’aies CAPTÉ le délire, parce que c’est ça le + important !! !! ! !! ! !! ! Mais trêve de points d’exclamations essoufflés………

    « Je ne sais pas si les compositions viennent de toi, si c'est le cas félicitations, c'est original, magnifique et efficace. Si ce n'est pas le cas, alors c'est très bien trouvé, les choix sont pertinents. » -> Alors pour la majorité ce sont des images trouvées sur Tumblr (sans source fiable pour la plupart m a l h e u r e u s e m e n t)

    « il ne faut pas chercher à séparer ce qui est sincère de ce qui relève de la folie, l'objectif est de se laisser porter et de prendre ça comme une expérience » -> OH
    MERCI
    M E R C I
    Une e x p é r i e n c e, c’est exactement ça ! ! Parce que ok c’est toujours intéressant de plonger dans une histoire et essayer de tout expliquer / comprendre dans les moindres détails, mais d’un autre côté c’est passer à côté du _ressenti propre_. Après tout, dans la vraie vie, est-ce qu’on comprend tout ce qu’on vit ? Est-ce que tout est « normal » ? Y a de grandes chances que nan

    « Son amitié avec Jeff...on en veut plus. » -> Oooh je m’attendais pas à ce qu’on s’attache tant à ces deux-là. Du coup j’espère que tu vas pas - trop - me taper si je te dis que, concrètement, Jeff est censé disparaître quasi-totalement du récit après le chapitre 15 (le chap des flashbacks sur le pourquoi du comment ça a pété avec Keith). C’est un peu comme si le vagabond avait fini de dérouler le gros de la bobine concernant ses souvenirs partagés avec Jeff, et que du coup il décidait de tourner la page pour arrêter de se faire du mal. (SAUF QUE, il va jamais vraiment réussir à faire la paix avec ces souvenirs, du coup Jeff va réapparaître à Horizona de temps en temps — pas vraiment en tant que Jeff hein mais sous différentes formes d’éléments plus ou moins raccrochés à lui : ()

    « Ce que l'on sait tout de suite c'est que Keith, on va bien l'aimer et Alienore...pas vraiment. Comme tout espèce de guide spirituel, elle a cette capacité à avoir toujours raison ou a disparaître au pire moment qui agace fortement » -> C’est intéressant, je m’imaginais pas qu’on puisse être autant agacé par Alienore haha. Enfin je sais très bien qu’elle peut être considérée comme _toxique_ pour Keith et totalement égocentrique, mais j’essayais surtout d’accentuer ses défauts pour la rendre + humaine (parce que c’est ce qu’elle est, contrairement à ce qu’elle prétend, la coquine)…, et donc appréciable. Avec le chapitre sur Chronos qui avait essayé de la tuer, j’espère qu’on comprend mieux pourquoi elle peut se montrer totalement cruelle envers monsieur lapinou, mais aussi envers Keith quand il lui annonce qu’il a rejoint le clan de ses pires ennemis…
    Au fond Alienore est comme tous mes personnages, on est censé s’en faire une certaine image au début mais « les apparences sont trompeuses » et, de plus en plus, j’vais essayer de faire tomber les masques… Donc je trouve ça très intéressant de voir comment les gens les perçoivent au premier abord !

    « ce que l'on sait de cette amitié est donné au goutte à goutte, entouré de mystère...et je veux savoir absolument c'est quoi le mystèèèèèreuhhhhh ! » LEQUEL 2 MYSTER, DE KOI TU PARL *stresse*

    « Et c'est peut être le moment où j'ai trouvé Keith entreprenant, semblant sûr de lui, semblant exister pour de vrai. C'est comme si ce jour là il avait trouvé sa place par rapport à son caractère et sa personnalité. » -> Oui sauf qu’à ce moment il se cache derrière le masque de Merlin tellement il s’apprécie pas mdr lol xd ptdr ouille c pa fasil

    « Mais au niveau de l'alignement « moche fait exprès », je dirais qu'il faut un parti pris plus assuré que ça pour une mise en page plus déconstruite, qui aide à l'immersion dans la bizarrerie. Tu vois ce que je veux dire ? » -> dzezjfbhjze tu voulais bien parler des passages alignés à gauche ? Je sais plus si c’est marqué quelque part mais ces passages = passé, et tout le reste en justifié = présent (j’ai piqué cette idée de structure dans un bouquin de Toni Morrison où - si j’me souviens bien - la narration à la 3ème personne est en justifié et à la 1ère personne en aligné à gauche, jador le concept)

    « Pour pinailler un petit peu, je dirai que le passage qui m'a dérangé au point de me sortir de l'histoire, c'est celui au chapitre 10 où les dialogues sont écrits de façon familière et qui n'est pas nécessaire quand on caractérise bien le personnage qui a la parole » -> Aaaah oui c’est vrai que ça se lit pas super bien. Mais d’un autre côté c’est censé caractériser Feylan : c’est une Chasseuse haut placée MAIS elle parle pas super bien et donne l’impression d’être assez négligée et nonchalante, ce qui surprend tout le monde. Mais j’ai pas dû assez insister sur ça du coup, merci de me l’avoir fait remarqueeer (mais faudrait quand même que je trouve un moyen de le montrer autrement parce que c’est vrai que c’est pas joli joli)

    brEF MERCI ENORMEMENT LOU ★ ★ ★ ★ ★

  • Oneirataxia

    22/01/2018

    Salut saluuut, le chapitre 15 est posté, zoubis ! ★

  • Oneirataxia

    02/12/2017

    Aloha, je viens te prévenir que les chapitres 13 et 14 sont postés, bonne soirée ! ★

  • Oneirataxia

    16/10/2017

    Coucou, le chapitre 12 est posté, bonne journée ! ☆

  • Oneirataxia

    18/09/2017

    Salut salut, le chapitre 11 est posté ! Bonne soirée ★

  • Oneirataxia

    14/08/2017

    Hellooooooo ! Après bien longtemps sans avoir donné de nouvelles, je viens vous annoncer deux choses :
    1. Le nombre de chapitres postés s'élève désormais à 10 !
    2. Je pense tre fin prête pour soumettre mon histoire à la critique ! Je vais prévenir Lou de sitôt.
    Voili voilou, bon jour, bonne nuit, bonnes vacances et tout c'que vous vouleeeez ★

  • Oneirataxia

    21/09/2016

    Salut salut, je viens vous annoncer que le chapitre 6 est (enfin) en ligne !
    ↓ Aussi merci à Lou pour sa compréhension, je lui ferai savoir lorsque le moment sera venu ↓

Report abuse